Les vampires sont-ils réels ?

Les vampires sont des êtres mythologiques maléfiques qui parcourent le monde la nuit à la recherche de personne dont ils se nourrissent de sang. Ce sont peut-être les monstres classiques les plus connus de tous. La plupart des gens associent les vampires au comte Dracula, le sujet légendaire et suceur de sang du roman épique de Bram Stoker, Dracula, qui a été publié en 1897.

Qu'est-ce qu'un vampire en réalité ?

Avez-vous envie de ressembler aux vampires pour la fête d’Halloween ? Si oui, vous devez nécessairement aller ici. Il y a presque autant de caractéristiques différentes des vampires que de légendes de vampires. Mais la principale caractéristique des vampires est qu'ils boivent du sang humain. Ils drainent généralement le sang de leur victime à l’aide de leurs crocs acérés, les tuant et les transformant en vampires.

Les vampires sont des êtres surnaturels qui  chassent la nuit. Ils n'aiment pas la lumière du soleil car elle affaiblit leurs pouvoirs. Certains peuvent se transformer en chauve-souris ou en loup. Ils ont  un effet hypnotique et sensuel sur leurs victimes. Ils ne peuvent pas voir leur image dans un miroir et ne projettent aucune ombre.

Les vampires sont-ils réels ?

La superstition des vampires a prospéré au Moyen Âge, d'autant plus que la peste décimait des villes entières. La maladie laissait souvent sur ses victimes des lésions buccales hémorragiques, ce qui pour les non éduqués était un signe certain de vampirisme.

Il n'était pas rare que quiconque ayant une maladie physique ou émotionnelle inconnue soit qualifié de vampire. De nombreux chercheurs ont signalé la porphyrie, une maladie du sang qui peut causer de graves cloques sur la peau exposée au soleil, comme une maladie qui pourrait avoir été liée à la légende des vampires.

Certains symptômes de la porphyrie peuvent être temporairement soulagés par l'ingestion de sang. La rage ou le goitre sont d'autres maladies imputables à la promotion du mythe des vampires.

Lorsqu'un vampire présumé mourait, leurs corps étaient souvent exhumés à la recherche de signes de vampirisme. Dans certains cas, un pieu était enfoncé dans le cœur du cadavre pour s'assurer qu'il restait mort. D'autres récits décrivent la décapitation et l'incendie des cadavres de vampires présumés jusqu'au XIXe siècle.

En somme, les vampires sont des êtres vivants qui d'après les mythes se nourrissent de sang humain et sont dotés de plusieurs aptitudes incroyables.